samedi 20 août 2016

Des photos et des mots...

 Au marais de Séné (Morbihan), j'ai vu d'étranges créatures...

mais aussi de beaux oiseaux :

A La Gacilly, j'ai pu admirer de très belles photos :

  

parfois dérangeantes...

J'ai lu et je me suis imprégnée des mots de Christian Bobin :

et j'ai continué à admirer et à savourer ! (et je n'étais pas la seule...)

A Lizio, je suis rentrée dans le monde imaginaire du poète ferrailleur :

J'ai regardé les hortensias bretons et leurs si belles couleurs :

Je me suis arrêtée pour regarder un joli petit pyrrhocore égaré :

De retour en Haute-Loire, je suis allée marcher sur les roches de la coulée de lave de Bourianne :


J'ai une fois de plus admiré les volcans d'Auvergne (vue de la tour de Roche-en-Régnier), 
et je me suis dit que j'avais vraiment de la chance d'habiter une si belle région !

Je reviens bientôt, bientôt !... (sourire)

mercredi 10 août 2016

Mes 4 petits gars !

En attendant que je revienne pour de bon, voici une photo de mes quatre petits gars, photo faite vendredi dernier sur une plage bretonne lors de notre semaine de vacances avec toute notre petite famille réunie.
C'est cela le bonheur, non ? (sourire)


lundi 25 juillet 2016

Il est difficile d'oublier...

« Il est difficile d'oublier tant que l'on a de la mémoire. »
-> Claude Lelouch, dans "Itinéraire d'un enfant gâté".

samedi 16 juillet 2016

BLADI, Souad MASSI, « Arrêtez de faire la guerre... »

Une magnifique chanson de Souad MASSI tristement d'actualité...


Traduction :

Mon pays, là où j'ai vécu et grandi 
Mon pays, là où j'ai pris conscience 
Mon pays, là où j'ai aimé tant de choses 
Mon pays, combien de fois ai-je pleuré pour toi 

La Terre est devenue un enfer 
Le feu a brûlé le printemps 
Arrêtez de faire la guerre 
Vous faites la guerre à des enfants 

Il n'en restera que la vérité 

Mon pays, ton état déchire les cœurs 
Mon pays, tu as défié les extrêmes
Mon pays, du feu il ne restera que des cendres 
Mon pays, il ne restera que des pierres dans le fleuve. 
.

dimanche 10 juillet 2016

Mais où est-ce donc ?...

Devinerez-vous le nom de cette ville en regardant ces photos prises hier soir à la nuit tombante ? Je m'y trouvais vendredi et samedi pour une occasion spéciale. Ceux qui sont au courant, chuutt... laissez chercher un peu les autres (sourire). Cette ville, que je ne connaissais que très peu, m'a conquise définitivement...



Je vous mets la photo ci-dessous pour vous aider (peut-être) un peu. Les deux premiers clichés ont été faits du haut de la colline où se trouve cette croix qui s'illumine dès la tombée de la nuit et que l'on peut voir d'en bas.


Et celle-ci devrait aussi vous aider :


Je peux vous dire aussi que j'y suis allée pour assister entre autres à un Festival de rue...
Alors, avez-vous trouvé ? Ou faut-il que je vous donne d'autres indices ?...

Allez, je vous donne la réponse. Il s'agit de la ville de MENDE qui se situe en Lozère !
Merci à vous d'avoir joué le jeu, et bravo à ceux qui ont trouvé ! :-)
.

dimanche 3 juillet 2016

Le syndrome du gisant

Je viens de finir de lire un ouvrage passionnant sur « Le syndrome du gisant : un subtil enfant de remplacement ». Dans toutes les familles, ou presque, on peut trouver des "gisants". Je suis peut-être une gisante, vous êtes peut-être un gisant, une gisante...
Je vous laisse lire le résumé ci-dessous, et regarder la vidéo (elle ne dure que 11 mns). Le docteur Salomon Sellam explique très simplement de quoi il s'agit. Prenez le temps, c'est très intéressant.

« Le syndrome du gisant, un subtil enfant de remplacement », du Dr Salomon Sellam.
Quatrième de couverture :
« Notre première mort est biologique. Notre cœur s'arrête. Notre cerveau dépose ses armes. Notre âme prend ses bagages. Nos omoplates se déploient et nous reprenons notre vol. Notre seconde mort survient ensuite, plus ou moins vite, au moment où plus personne ne pense à nous. La tombe n'est plus fleurie, les herbes folles envahissent progressivement notre "suite". Seule et pendant de longues années, demeure gravée dans le marbre, notre identité de locataire terrien notre nom, notre prénom, notre date de naissance et celle de notre départ. Quelquefois, avant cet oubli définitif, les personnes, concernées par notre décès trop prématuré ou source de souffrance, entretiennent notre mémoire à l'aide d'une date, d'un prénom. Notre mémoire, en attente, restera encore reliée à la terre. Puis, un enfant va naître. A son insu, en possède-t-il une partie ? Peut-être ? Dans ce cas, malgré nous, nous vivrons encore, par l'intermédiaire de son corps, de sa voix et de sa pensée. Pour le clan, rassuré, la relève est assurée... »
- « La mise en évidence, preuves à l'appui, de la mise en route d'une Dynamique Automatique de Réparation Transgénérationnelle à la suite d'un drame familial à type de décès ressenti comme trop prématuré, "non admis", injustifié/injustifiable et ses répercussions généalogiques sur plusieurs générations pouvant aboutir à des conséquences médicales, psychologiques ou psychiatriques. »

jeudi 30 juin 2016

Mon massif de fleurs "en vrac"...

Contrairement aux apparences, ce blog n'est pas en train de devenir un blog photos, non, mais pour l'instant c'est la nature qui me parle, elle est tellement belle. Et puis ce blog évolue, en même temps que moi. Ici je ne déposerai dorénavant que mes photos, mes lectures, quelques citations. Peu d'écriture intime. Je réserve celle-ci à mon nouveau blog "Des mots, des pensées". Ce n'est pas très compliqué, en fait, il suffit juste de me suivre (sourire).

Donc, aujourd'hui, voici quelques photos de mon massif de fleurs "en vrac", celui que je préfère. C'est un massif où je laisse pousser les fleurs comme elles le désirent. Ce petit rosier est devenu un églantier magnifique, voyez comme il s'étale. Il est accompagné d'oeillets sauvages. Il y a ces petites fleurs jaunes aussi dont j'ai oublié le nom (si quelqu'un sait...) Et puis il y a les autres qu'on ne voit pas : des phlox (et non des flocs ;-)), des géraniums sauvages blancs, de la menthe aussi au travers. Toutes ces fleurs se partagent le massif. Il arrive qu'elles changent de place. Je les laisse faire, je ne les touche pas. Sauf à l'automne où je les taille bien sûr mais c'est pour leur bien.




lundi 27 juin 2016

Des photos, des photos, encore des photos

Ce matin, lors d'une balade tout près de ma petite maison bleue :






Et voici ma copine à quatre pattes : Bergère. Elle est à mon cousin qui est berger. J'adore cette jeune chienne de deux ans, et je crois bien que c'est réciproque. Mais que c'est difficile de la prendre en photo, elle ne veut pas poser, elle ne veut que des caresses ! :-)


Ah ! quand même ! (sourire)


mercredi 22 juin 2016

Idée fixe

« Le meilleur moyen de ne pas avancer est de suivre une idée fixe. » (Jacques Prévert)

dimanche 19 juin 2016

Le pinson des arbres

Grâce à ce site :​ Chant des oiseaux que j'adore, j'ai pu identifier ce petit oiseau photographié il y a une quinzaine de jours en Bretagne. Il m'a vraiment amusée. Il n'arrêtait pas de siffler, posé sur une branche qui lui servait d'ailleurs de balançoire (on ne la voit pas bien sur la photo). Il n'était pas très loin des gens qui passaient, et en était nullement intimidé. A mon avis, il devait faire la cour à sa belle (sourire).

La photo n'est pas très réussie, car le temps était maussade, et il manquait de luminosité et de couleurs. J'ai essayé d'en rajouter mais ce n'est pas terrible. Je vous la présente tout de même car j'ai aimé cet instant.

Si vous voulez écouter le chant du pinson des arbres,cliquez sur le lien du site qui se trouve au début de ce billet.


vendredi 17 juin 2016

Balade aux alentours de St Just St Rambert (Loire)

L'église de St André de St Just St Rambert.

Des fleurs tout le long de la balade : roses, bleuets, coquelicots...



Mais qu'est-ce donc que cette plante ? Moi, je sais. Et vous ? :-)


J'adore les deux photos ci-dessus ! :-)

Petit clin d'oeil à M.Th. Moi, je préfère les salades de mon jardin ! :-)
.

mardi 7 juin 2016

Un an de plus !

Aujourd'hui, j'ai un an de plus !
Pour l'instant, je ne suis pas "traumatisée" par les années qui passent.
Pourvu que ça dure !!! :-)

Des coquelicots, plein de coquelicots !... 
Photos faites en Bretagne vendredi dernier (au Croisic)